Download Corriges Nouveau Rond Point 2 (B1) Exercices PDF

TitleCorriges Nouveau Rond Point 2 (B1) Exercices
File Size795.9 KB
Total Pages31
Document Text Contents
Page 1

1 PETITES ANNONCES

1/3CAhIEr d’ACTIvITéS •

R
ep

ro
du

ct
io

n
au

to
ri


e

©
L

es
a

ut
eu

rs
e

t D
if

us


n,
C

en
tr

e
de

R
ec

he
rc

he
e

t d
e

Pu
bl

ic
at

io
ns

d
e

L
an

gu
es

, S
.L

.

Corrigés

1. HISTOIRES D’APPART

A.
1. Les annonces qui nous intéressent sont à la fin du

journal.
2. Si cet appartement vous plaît, prenez-le !
3. Si le bruit vous gêne pour dormir, ne prenez pas

ce studio !
4. Le propriétaire va vous louer l’appart sans aucun

problème si vous lui plaisez.
5. Les fêtes que font ses voisins la dérangent.
6. Les fuites d’eau et la mauvaise isolation sont les

problèmes qui nous énervent le plus dans cet
appart.

7. Ces histoires d’appart, ça m’irrite à un point ini-
maginable !

8. J’ai visité deux appartements qui me plaisent
beaucoup.

9. Ce qui me plaît dans cet appart, c’est sa lumino-
sité.

10. Moi, les gens qui mettent la musique très tard,
ça m’agace !

B.

2. LE NOUVEAU VOISIN ?
IL N’A PAS L’AIR COMMODE !

• tu as l’air fâché.
• Je la trouve bizarre.
• n’a pas l’air content
• la trouve autoritaire.
• Pas du tout, elle vraiment très gentille.
• Tu as l’air fatiguée.
• la trouve nulle
• a l’air sympa.
• Je le trouve charmant

3. CONVERSATION DE PALIER

A.
• tellement
• qu’est-ce qu’
• tellement
• qu’est-ce qu’
• Trop beau
• Qu’est-ce qu’il
• tellement

4. LEXIQUE DU LOGEMENT

A.
Parking
chambre
cuisine
couloir
salon
grenier
terrasse
appartement
balcon

Sujet singulier Verbes

2. cet appartement plait

3. le bruit gêne

4. vous Plaisez

7. ça m’irrite

9. ce
10. ça

Plaît
m’agace

Sujet pluriel Verbes

1. les annonces nous intéressent

5. les fêtes Dérangent

6. les problèmes Énervent

8. deux appartements Plaisent

se marier marié

Page 2

1 PETITES ANNONCES

2/3CAhIEr d’ACTIvITéS •

R
ep

ro
du

ct
io

n
au

to
ri


e

©
L

es
a

ut
eu

rs
e

t D
if

us


n,
C

en
tr

e
de

R
ec

he
rc

he
e

t d
e

Pu
bl

ic
at

io
ns

d
e

L
an

gu
es

, S
.L

.

Corrigés

5. À PROPOS DE LA COLOCATION

B.

PIÈCES CITÉES
NOMBRE

CHAMBRES
INCONVÉNIENT(S) AVANTAGE(S)

1
Salle à manger. Salle

de bains Toilettes
3

Trop petit pour manger en-
semble / vie en commun pas

facile /il faut attendre son
tour pour aller aux toilettes

C’est sympa / solidarité

2
Chambre Salon

Cuisine américaine
2

Pas de séparation entre la
cuisine et le salon = odeurs

45m2 = difficile à deux

Pratique pour recevoir des
amis

3
Cuisine
Salon

Chambre
1

C’est petit / se sent seule
parfois

Se sent indépendante / peut
laisser la vaisselle sale dans
la cuisine / peut recevoir ses

amis

4

Salon
Salle à

manger Salle de
bains

2
Loyer cher / salle de bains

très petite
Chacun a son espace / à

deux, bien pour les factures

6. CONDITIONNEL PRÉSENT

A.

A B

AVOIR 1 aurais

ÊTRE 3 serait

FAIRE 5 feriez

VOULOIR 4 voudrais

ALLER 2 irions

7. MONTRÉAL, UNE VILLE MULTICULTURELLE !

A.
• Quelles sont les quatre communautés présentées

dans les textes de Regards croisés ?
• Quel type de produits peut-on trouver dans le

quartier chinois ?
• Où se trouve-t-il ?
• À quel moment du XXe siècle s’est constituée la

communauté portugaise ?
• Ce quartier est-il loin du quartier chinois ?
• Combien d’églises orthodoxes trouve-t-on à Mon-

tréal ?
• Quel est le pourcentage d’immigrants par rapport

à la population totale de Montréal ?
• Quelle est la langue la plus utilisée à Montréal ?

Page 15

1/3CAhier d’ACtivités •

R
ep

ro
du

ct
io

n
au

to
ri


e

©
L

es
a

ut
eu

rs
e

t D
if

us


n,
C

en
tr

e
de

R
ec

he
rc

he
e

t d
e

Pu
bl

ic
at

io
ns

d
e

L
an

gu
es

, S
.L

.

6 QUANd tOUt À COUP…

Corrigés

1. ENFIN PRIS!

A.
Lundi dernier, Martin a commencé son nouveau
travail. La veille, dimanche, il était très nerveux :
il n’arrêtait pas de penser à la journée qui l’atten-
dait. Tout avait commencé il y a un mois, juste deux
jours avant son anniversaire. Ce jour-là, comme tant
d’autres jours depuis des mois déjà, il lisait la ru-
brique emploi du journal. A vrai dire, il le faisait plus
par habitude que par espoir : cela faisait longtemps
qu’il n’y croyait plus. Il avait presque fini sa lecture
quand tout à coup, ses yeux sont tombés sur une
annonce qui l’intéressait. « Enfin ! », s’est-il écrié.
Il a tout de suite révisé son CV et préparé la lettre
de motivation qu’on lui demandait de joindre, et il
a envoyé un courriel au DRH de la société en ques-
tion. Il n’y croyait pas vraiment mais on ne sait ja-
mais : qui ne tente rien, n’a rien. Les jours passaient
et aucune nouvelle de la fameuse annonce. Puis, au
bout de trois semaines, un appel : une voix à l’autre
bout du fil se présentant comme le DRH de la socié-
té TTB voulait le rencontrer pour un entretien. Juste
le jour des poissons d’avril, il pensait que c’était une
blague ! Il s’y est quand même rendu le lendemain
et tout s’est apparemment bien passé puisque mer-
credi de la semaine dernière, juste deux semaines
après l’entretien, on l’a de nouveau appelé pour
lui dire que finalement il était pris et qu’il pouvait
se présenter au bureau le 2 du mois suivant pour
commencer. Bref, après des mois de galère, Martin
a finalement un emploi ! Cela fait à peine cinq jours
qu’il travaille mais il a l’air très content.

B.
Martin a reçu un appel le premier avril et il a eu
son entretien le deux avril. L’annonce qu’il avait lue
dans la presse était sortie en mars, le mois de son
anniversaire. Il a finalement pu commencer dans ce
nouvel emploi le deux mai.
Ce texte a été écrit le sept mai, un samedi.

2. LA PLACE DE L’ADVERBE

A.
1. Je suis déjà venue ici.
2. Ils n’ont pas vraiment compris l’histoire. / Vrai-

ment, ils n’ont pas compris l’histoire.
3. Il pleuvait toujours le soir.

4. Ils ont beaucoup ri.
5. Elle aimait beaucoup lire des livres d’aventures.
6. Nous avons tout mangé pendant la fête.
7. Ils ont finalement décidé de se marier. / Finale-

ment, ils ont décidé…
8. Vous avez enfin pu dormir. / Enfin, vous avez pu

dormir
9. Ils répondaient rapidement aux questions. / Ils

répondaient aux questions rapidement / Rapide-
ment, ils répondaient aux questions.

10. Elle a trop parlé aux journalistes.

3. PASSÉ COMPOSÉ OU PLUS-QUE-PARFAIT ?
1.– Hier, je suis allé voir le dernier film de Gilbert

Trichet.
– Tu ne l’avais pas encore vu ?

2. – La semaine dernière, j’ai mangé des cuisses de
grenouilles ! Je n’en avais jamais mangé de ma vie !

3. – Il est où ton exercice ?
– Euh… En fait, je ne l’ai pas fait.
– Pourtant tu m’avais dit que tu l’avais fait !

4. – Tu m’avais dit qu’Irène serait là.
– C’est vrai, mais elle m’a appelé pour dire
qu’elle avait oublié le rendez-vous. Désolé.

5. – Je ne comprends pas pourquoi il n’est pas
encore arrivé ? Il est pourtant déjà venu !
– C’est vrai mais la première fois, il était venu
avec Paul qui connaissait le chemin.

6. – Vous connaissiez déjà Gérard Latour, n’est-ce
pas ?
– Je crois que nous nous étions rencontrés lors
d’un repas d’affaires.

7. – Vous avez vu les infos ? Il paraît qu’un avion
s’est écrasé.
– En fait, j’avais entendu la nouvelle à la radio ce
matin avant de sortir.

8. – Je voudrais deux entrées.
– Désolé ! Je vous avais prévenu que si vous
n’achetiez pas votre ticket plus tôt, vous risquiez
de ne plus en avoir.

9. – Qu’est-ce que vous allez faire pendant les
vacances ?
– Eh bien, nous avions pensé louer une voiture
et faire un tour de France, mais maintenant nous
allons certainement le faire en train.

10. – Et pourquoi tu l’as attendu dehors ? Tu avais
tes clés…
– Non, j’avais oublié de les prendre !

Page 16

2/3CAhier d’ACtivités •

R
ep

ro
du

ct
io

n
au

to
ri


e

©
L

es
a

ut
eu

rs
e

t D
if

us


n,
C

en
tr

e
de

R
ec

he
rc

he
e

t d
e

Pu
bl

ic
at

io
ns

d
e

L
an

gu
es

, S
.L

.

6 QUANd tOUt À COUP…

Corrigés

7. LA MACHINE À ANECDOTES
1. Le mois dernier, on regardait la télé en famille

quand tout à coup on a entendu un coup, sec et
puissant juste dans notre dos. Quelle frayeur ! On
s’est tous retournés, inquiets de ce que nous al-
lions découvrir. Mais voilà qu’on a éclaté de rire :
c’était le chat qui était entré, profitant que la fe-
nêtre du salon était restée ouverte.

2. L’autre jour, alors que je faisais des courses, des
voleurs sont entrés dans la banque et ils ont
menacé le personnel et les clients. Ils voulaient
qu’on leur donne la caisse !

3. Nous étions dans le métro quand, tout à
coup, nous avons entendu des cris : « Au voleur !
Au voleur ! ». Alors, un homme s’est mis à courir
au milieu de la foule.

4. Je marchais tranquillement dans la rue de mon en-
fance quand tout à coup, j’ai entendu que quelqu’un
hurler mon nom : « Bruno ! Bruno ! ». C’était un ami
du village de quand j’avais quinze ans.

8. VOUS SOUVENEZ-VOUS DU JOUR OÙ... ?

Le plus beau jour de ma vie
C’était en 2004. J’ai rencontré l’amour de ma vie.
J’étais sur la côte méditerranéenne. Il faisait chaud,
très chaud. J’étais avec des amis mais je ne me rap-
pelle plus comment j’étais habillé.

10. DE L’ACTIF AU PASSIF
1. Les côtes mexicaines pourraient être prochaine-

ment touchées par la tempête tropicale Jova.
2. Le ministre de la Défense a été destitué par le

premier ministre.
3. Une forte explosion a été entendue à quelques

kilomètres de la côte (par les habitants de l’île).
4. Le sud du pays est touché par la sécheresse de-

puis déjà plusieurs mois.
5. Avant, le Président de la République était élu

tous les sept ans, maintenant il est élu tous les
cinq ans.

6. Le voilier a été attaqué par les rebelles en
pleine mer.

7. Des dizaines de manifestants ont été arrêtés par
la police.

8. On apprend que les prisonniers politiques ont
été relâchés par autorités.

4. PUZZLE DE PHRASES
1. Hier, je n’ai rien mangé parce que j’avais très mal

au ventre.
2. Quand Stéphanie a embrassé Thierry, il est deve-

nu rouge comme une tomate parce que c’était la
première fois.

3. Quand j’avais 3 ans, on m’a acheté un vélo
qui avait des roulettes.

4. Isabelle et Yann se sont connus dans un bar
qui s’appelait Le Cactus.

5. Vendredi dernier, il faisait très froid dehors :
nous sommes donc restés à la maison.

6. Il pleuvait beaucoup et comme je n’avais pas
pris mon parapluie, j’étais trempé.

7. Laure s’est levée en début d’après-midi
parce qu’elle s’était couchée au petit matin.

8. Il y a quelques années, il habitait une rue où
il n’y avait pas de magasins.

6. LE BLOG DES ANECDOTES

A.
Quand j’étais gamin, avec mes amis, nous jouions
souvent dans les bois et les champs qu’il y avait
dans la commune. Comme tous les enfants de notre
âge, nous avions une cabane en bois dans un arbre
immense qui se trouvait sur un petit îlot auquel
nous ne pouvions accéder qu’en traversant un ruis-
seau vaseux. Un jour, pendant les grandes vacances,
nous avons eu / nous avions eu l’idée d’inviter le
petit-fils d’une voisine. C’était un Parisien avec qui
on avait eu l’occasion de jouer l’été précédent.
Habillé comme les gars de la ville, le petit Parisien
s’est présenté / s’était présenté à l’entrée de notre
îlot. Pour avoir le droit de traverser le ruisseau, la
première fois, on ne pouvait pas passer par le pont
en bois que nous avions construit. Alors, il a fallu
/ il fallait sauter. Yvan, c’était son nom, a donc pris
son élan pour passer sur l’autre bord du petit cou-
rant d’eau mais il avait mal calculé la distance entre
les deux rives et plouf ! Il est tombé dans l’eau !
Nous avons été / Nous étions incapables de retenir
nos rires. Le pauvre est sorti de l’eau, trempé et en
pleurs, et sans rien nous dire, il est parti en courant
vers la maison de sa grand-mère.

Page 30

1/2

Corrigés

ENTRAÎNONS-NOUS AU DELF b1 •

R
ep

ro
du

ct
io

n
au

to
ri


e

©
L

es
a

ut
eu

rs
e

t D
if

us


n,
C

en
tr

e
de

R
ec

he
rc

he
e

t d
e

Pu
bl

ic
at

io
ns

d
e

L
an

gu
es

, S
.L

.

DELF b1.2
CO-1

Ce document présente :
deux amis qui parlent d’un examen.

Les lycéens sont :
l’un est plutôt content et l’autre non.

Corine croit avoir mal fait :
l’exercice 7.

Philippe reconnaît que le jour où la prof leur a
annoncé l’examen :
Il regardait par la fenêtre ou s’était endormi.

CO-2

1. Ce document est…
une annonce publicitaire

2. Le Village français propose
des activités sportives et de loisirs

3. Le Village français est ouvert
on ne sait pas

4. Le Village français se trouve dans le parc…
du Vercors

5. Citez au moins deux activités proposées par le
Village français :
équitation / canoë-kayak / chansons / cuisine

CO-3

Quel est le thème de l’émission du jour ?
L’influence d’Internet sur notre quotidien.

Identifiez les fonctions de chacun des intervenants.
– M. Lafargue est professeur à Paris XIII et spé-
cialiste des nouvelles technologies.
– Mme Dutilleul est présidente de l’Association
Ras-le-bol du Net !
– M. Fourné est membre de l’Association Blogs-
en-ligne.

Quel est le titre de l’ouvrage de M. Lafargue ?
Y a-t-il une vie au-delà du Net ?

Pourquoi les importantes ventes du livre de M.
Lafargue seraient-elles surprenantes d’après la
journaliste ?
Parce qu’on dit qu’Internet tue la lecture.

Quelle l’opinion de M. Lafargue par rapport à ce
point ?
Selon lui, les jeunes d’entre 12 et 25 ans lisent
plus mais ne savent pas forcément être critiques
par rapport à leurs lectures en ligne.

Mme Dutilleul et son association…
S’opposent à Internet comme seul outil-source
d’informations. Ils revendiquent la validité
d’autres supports, plus classiques.

Pour M. Fourné, les opinions de M. Lafargue et
Mme Dutilleul sont irrecevables. Il ne comprend
pas qu’on puisse avoir cette image du Net.
Faux.

Pour M. Fourné, le fait qu’internet soit une mau-
vaise source d’informations ne veut rien dire en soi
car…
Ce qui est important, c’est l’éducation. Internet
est un merveilleux support mais il faut savoir
s’en servir.

CE-1

Centre de
Banyuls

Centre de
Saint-Malo

Oui Non Oui Non

Cours intensif
en été

X X

Préparation au
DELF

X X

Activités de
loisirs

X X

Vivre chez des
Français

X X

CE-2
Ce document est :
Une présentation officielle de la francophonie

Citez les deux conditions pour faire partie de la
Francophonie :
l’usage de la langue française
les valeurs universelles

L’OIF a été fondée…
En 1970

Page 31

2/2

Corrigés

ENTRAÎNONS-NOUS AU DELF b1 •

R
ep

ro
du

ct
io

n
au

to
ri


e

©
L

es
a

ut
eu

rs
e

t D
if

us


n,
C

en
tr

e
de

R
ec

he
rc

he
e

t d
e

Pu
bl

ic
at

io
ns

d
e

L
an

gu
es

, S
.L

.

DELF b1.2
Combien d’États sont membres de l’OIF ?
56

Quel pourcentage des États membres de l’ONU
représentent les Gouvernements et les États consti-
tuant l’OIF ?
Environ 33%

Les objectifs de la Francophonie ont été consignés…
Lors de deux sommets

Expliquez ce qu’est l’APF.
L’APF est l’Assemblée Parlementaire de la Fran-
cophonie. C’est un organe consultatif.

Citez les quatre principales missions de la Franco-
phonie 4 points
– Promouvoir la langue française et la diversité
culturelle et linguistique ;
– Promouvoir la paix, la démocratie et les droits
de l’Homme ;
– Appuyer l’éducation, la formation, l’enseigne-
ment supérieur et la recherche ;
– Développer la coopération au service du déve-
loppement durable.

Similer Documents